van Bourbon Lodewijk - uit: Les Armoiries des Princes Evêques de Liège (1958)

Description

pp. 92-94

D'azur à trois fleurs de lis d'or au bâton alesé de gueules en bande. Devise: Sans sainguier (Sans changer).

LOUIS de BOURBON

(1546-1482) (= période de règne)

Né, en 1438, de Charles, duc de Bourbon, dauphin d'Auvergne, et d' Agnès de Bourgogne, fille de Jean sans Peur.

Il n'avait que 18 ans, quand le pape, Calixte III, cédant aux pressantes sollicitations de Philippe le Bon, et méprisant les droits du Chapitre, comme ceux de l'empereur Frédéric III, lui accorda l'évêché de Liège, le 30 mars 1456.

Il fut un des plus détestables seigneurs de la principauté.

Son règne de 26 ans s'est signalé par les pires calamités : sa fuite à Huy (1460), appui accordé aux Liégeois par l'astucieux Louis XI (1461), sa déchéance votée par les Etats et élection d'un mambour ainsi que d'un évêque (24 mars 1465), trahison de Louis XI (juillet 1465), défaite des Liégeois à Montenaeken (20 octobre 1465), suivie de l'humiliant traité de Saint-Trond (22 décembre 1465), destruction de la ville de Dinant et massacre de ses habitants, par Charles le Téméraire (26-28 août 1466), défaite des milices communales à Brusthem (27 octobre 1466), terribles représailles exercées contre les Liégeois par Charles le Téméraire (18 et 26 novembre 1467), tentative désespérée des 600 Franchimontois pour délivrer le pays de ses bourreaux, sac de Liège et massacre de ses habitants (3 novembre 1468).

Par un vrai miracle, la Cité reprit très vite le cours de sa vie, et Louis de Bourbon, assagi ou pris de remords, comme le Charolais, encouragea son relèvement. Louis de Bourbon offrit à la cathédrale Saint-Lambert, le 14 février 1471, une magnifique pièce expiatoire d'orfèvrerie.

Le 19 mars 1477, Marie de Bourgogne renonça à tous ses droits, que son père, Charles le Téméraire, mort le 5 janvier précédent, s'était arrogés sur le pays. Elle restaura toutes les institutions publiques et elle rendit aux Liégeois, le 18 juin 1478, leur perron, emblème de leurs libertés, que son père avait fait transporter à Bruges.

Louis de Bourbon fut tué, le 30 août 1482, à Grivegnée-lez-Liège, par Guillaume de la Marck, surnommé 'à la barbe', avec qui il eut le grand tort de s'allier.

Il avait adopté pour devise 'Sans sainguier', ce qui signifie sans changer.

Recent toegevoegd

Auteur: Tom Kenis Geparafraseerde Radio 2-getuigenis van militair William De Wilde en zijn echtgenote...
Auteur: Tom Kenis De familie Trippas verbleef in Belgisch Congo van 1954 tot en met de onafhankelijkheid...
Auteur: Tom Kenis Antoinette Fransen, de moeder van Moelly Henno, werd tijdens Wereldoorlog II...
Zoveel Hasselaren, zoveel linken met Congo. Om de meest uiteenlopende redenen trokken Hasselaren al...
Auteur: Tom Kenis Joseph (°Hasselt 04.07.1926) en Denise (°Hasselt 22.01.1927) leerden elkaar kennen als...
Auteur: Tom Kenis André Billen, geboren in 1927, studeerde economie. Hij slaagde voor het diplomatiek...
Auteur: Tom Kenis De in Hamont geboren Joseph (Jef) Verlaak, thans inwoner van Viversel maar gedurende...
Auteur: Toon Blux Hermanus, Petrus, Joseph Blux is de oudste zoon van Louis Bleux (1) uit Kuringen en...
Auteur: Tom Kenis Edgard Jamart werd geboren in een gehucht tussen Bergen en Luik, maar woont al 40 jaar...
Auteur: Hubert Bovens Marcellin Lagarde werd geboren te Sougné, Sprimont in de provincie Luik op 2...